Aujourd’hui on change de décor : direction le nord nord nord du Maroc et son village bleu de Chefchaouen. 4h de car depuis Fès à travers la campagne marocaine. Nous traversons des paysages très arides puis verdoyants et même un lac avant d’arriver dans cet écrin bleu entouré de montagne.

Bleu nuit, bleu ciel, bleu azur, bleu turquoise, bleu électrique : ici toutes les nuances de bleus sont réunies. Chefchaouen ou Chaouen, signifie « sommets » en référence aux montagnes du Rif qui entourent ce village à 600m d’altitude. Sa particularité ? son architecture andalouse et se bâtiments peints de bleus. A noter que contrairement à Fès ici on parle plus facilement espagnol que français car les enclaves espagnols ne sont pas très loins.

Crédits : Lucie Martin

Nous sommes jeudi 14 juin et qui dit jeudi ici dit jour de marché ! Je suis super contente car j’adore l’ambiance que dégagent les marchés. Je trouve qu’il n’y rien de mieux qu’un marché pour prendre la température d’une ville. Il y a foule, tout le monde court dans tous les sens. Certains font le plein de pommes de terre pendant que d’autres se ruent sur les fruits. Le sol est envahi de feuilles de clémentines…

En fin de journée, on décide de prendre la hauteur en empruntant un chemin en passant la rivière pour monter jusqu’à la mosquée qui domine la ville où nous avons un beau point de vue sur la ville bleue. 

JOUR 4 : 14 juin : Promenade dans ce dédale bleu et architectures andalouses

Petit déjeuner en extérieur dans un café car le responsable du petit déjeuner dans notre logement a oublié de se lever. Ceci n’est pas une blague. Puis balade dans les rues qui sont désertes. Il est 10h du matin même les épiciers ne sont pas ouverts… Tout ce bleu est apaisant, ressourçant. Toutes les portes sont colorées et uniques ici. Chefchaouen a beaucoup de charme, on s’y sent bien avec ces montagnes verdoyantes qui l’entoure.

L’après-midi, direction les remparts pour prendre de la hauteur. On croise un homme qui descend de la montagne avec deux énormes sacs sur les épaules puis un âne plus loin. On a un beau point de vue sur la ville en contre bas.

Ensuite on regagne la ville et on se retrouve de l’autre côté des murs rouges crénelés de la Casbah. Un joli jardin andalou se trouve dans la Casbah à l’ombre des palmiers.

Terrasse panoramique en haut de la tour avec une vue sur le minaret à la forme octogonale de la Grande mosquée. Crédits : Lucie Martin

Ce soir on goûte une autre spécialité la pastilla. Un plat composé de feuilles de brick avec du poulet, des oignons, du miel, de la cannelle,des amandes et d’autres épices à l’intérieur. Un mélange sucré-salé très gourmand mais surtout très copieux !

Demain retour à la civilisation, départ pour Meknès…

Mes incontournables :

  • Prendre le temps de visiter la médina
  • Admirer la ville depuis la terrasse panoramique dans la Casbah
  • Grimper jusqu’à la mosquée Jemaa Bouzafar en passant la rivière (parfait au moment du coucher du soleil)
  • Aller au marché le lundi ou le jeudi
Balade bleutée dans Chefchaouen en images. Crédits : Lucie Martin

Plus d’articles au Maroc ci-dessous :

Marrakech en 7 lieux

Première fois au Maroc il y a trois ans ! Direction Marrakech avec ma promo de journalisme. Notre objectif ? Parcourir la ville en long en large et en travers afin de réaliser un magazine sur l’après COP 22 sur les initiatives en matière de développement durable dans la ville. En une semaine, nous avons … Lire la suite de Marrakech en 7 lieux

3 commentaires sur « Chefchaouen, 50 nuances de bleu »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s