En cette période de confinement, on n’a pas d’autres choix que de rester chez soi. Mais c’est possible de rêver un petit peu quand même et de voyager virtuellement. C’est pour cela que je vous propose de découvrir l’île de Malte en quatre jours à mes côtés ! Je suis partie il y a un mois juste avant le confinement début mars. C’est parti 🙂

Rues typiques de la Valette. Image : Lucie Martin

Malte en quelques mots : c’est un État insulaire européen située en Méditerranée. Il se compose d’un archipel de huit îles. C’est le plus petit état de l’Union européenne avec ses 316km². Malte compte 457 267 habitants ! Ce qui fait de lui le pays le plus densément peuplé de l’UE.

C’était la minute géographie et présentation maintenant place à la découverte ! Je vais vous détailler mon programme puis à la fin de l’article vous retrouverez mes idées logements et mes bonnes adresses pour se restaurer. Bonne lecture 🙂

Jour 1 : Découverte de sa capitale, Valetta

Une visite de l’île de Malte devait forcément commencer par sa capitale La Valette, pour ma part. Cette cité fortifiée fut construite dans les années 1500 par les chevaliers de Saint-Jean, un ordre catholique romain. Il faut se perdre dans ses ruelles pavées du XVIe siècle. Lever les yeux pour en admirer ses magnifiques bow-windows colorées sur ses façades élégantes. Il s’agit de fenêtres avec des baies vitrées qui s’avancent sur la rue. Le premières fenêtres de ce style sont apparues au XVIIIe siècle au Royaume-Uni.

C’est une capitale facile à traverser. Ici les rues se coupent toutes à angle droit. Certaines montent, d’autres descendent… mais vous finirez toujours pas tomber sur la mer qui l’entoure. Son influence britannique se remarque à chaque coin de rue. On retrouve les célèbres cabines téléphoniques rouges, ou encore des noms de rues à consonance anglo-saxonne. Il faut savoir que l’île a été colonisée par les britanniques en 1800. Et elle a obtenu son indépendance en 1964.

Parmi les immanquables, j’ai adoré ses jardins qui offrent une vue sur les trois cités. Lower Barraca gardens : un petit jardin très agréable sur les fortifications de la ville avec vue sur l’entrée du port. Il y a également les Upper Barraca gardens. Et soyez au rendez-vous tous les jours à 12h des coups de canon sont tirés depuis The Saluting Battery juste en contre bas. Ses canons tournés vers l’entrée du port, servaient à défendre La Valette contre les invasions.

Parmi les monuments phares, on retrouve la co-cathédrale Saint-Jean. Sa visite coûte assez chère 10 euros. Son extérieur est plutôt sobre. Alors que son intérieur abrite une profusion d’ornements baroques d’une grande richesse.

Pour visiter la Valette vous n’avez pas besoin de plans. Il faut se laisser guider par son instinct. Monter, descendre, monter, descendre et surtout lever la tête !

Jour 2 : Immersion dans un village de pêcheurs, Marsaxlokk

Deuxième jour sur l’île, je décide de quitter la Valette. Cap à l’est de l’île. C’est parti pour plus d’une heure de bus depuis Sliema, ça se mérite (Bus n°85 à La Valette 18). Direction Marsaxlokk (bon courage pour la prononciation), un village de pêcheurs situé à 12km de La Valette.

Ici, ce sont des bateaux de toutes les couleurs qui nous tapent à l’œil. Du bleu, du jaune, du rouge, du vert : toutes ces couleurs se reflètent sur l’eau et donne au port de Marsaxlokk un charme particulier. Il s’agit des Luzzus. Ce sont les bateaux traditionnels des pêcheurs de l’archipel maltais. On peut observer à la proue de tous ces bateaux, un œil phénicien peint pour éloigner le mauvais sort et protéger les marins. Dans ce village, il faut prendre le temps de longer le port pour en admirer ses bateaux de toutes les couleurs. Certains pêcheurs sont de retour de leur pêche matinale tandis que d’autres sont en train de repeindre la coque de leur bateau.

Pour information, si vous êtes de passage un dimanche vous aurez la chance de profiter de son marché aux poissons.

Je vous conseille de poursuivre votre visite de Marsaxlokk en marchant jusqu’à la crique de Peter’s pool. Située à 3km environ à l’est du village, on y accède par une petite marche à travers la campagne (suivre les indications au bord de la route). Cette piscine de pierre est très belle. Même si l’eau est fraiche pour s’y baigner en hors saison, elle vaut le détour.

Jour 3 : Direction le centre de l’île, son ancienne capitale Mdina Rabat

Troisième jour, direction le centre de l’île pour découvrit les villes de Mdina et Rabat. La ville de Mdina est perchée à 200m d’altitude sur un promontoire qui domine la vallée. Surnommée la cité couleur de miel, Mdina offre un vrai voyage dans le temps. Ses ruelles calmes qui se perdent dans tous les sens. Ses belles portes. Ses façades qui se dorent sous les rayons du soleil. C’est une ville fortifiée.

La promenade sur ses remparts offrent une vue dégagée sur la mer, et La Valette également au loin. Puis après Mdina il faut se perdre dans les rues de Rabat. Contrairement à Mdina, la ville de Rabat est une ville ouverte, hors les murs de Mdina. Mais les deux villes se touchent. J’y étais au mois de mars et c’était très paisible. Peu de touristes dans les rues, un bonheur !

Jour 4 : Excursion à Gozo et Comino

Étant donné que je ne restais pas assez longtemps sur l’île, j’ai décidé de faire une excursion en bateau pour découvrir Gozo et Comino. Je suis partie avec la compagnie Luzzu Cruises. Bien évidemment, si vous avez du temps je vous conseille de rester au moins une à deux journées entières sur Gozo.

L’île de Gozo se trouve au nord ouest de l’île de Malte. C’est la deuxième île de l’archipel. Elle compte 31 000 habitants. Nous n’avons pas passé beaucoup de temps sur l’île. Nous avons commencé par sa capitale Victoria (Rabat) pour visiter sa célèbre citadelle, perchée sur ses hauteurs. Beau panorama depuis les remparts. Puis nous sommes allés sur le site de son ancienne fenêtre d’Azur qui s’est écroulée en mars 2017. Nous nous sommes déplacés en minibus sur l’île (inclus avec la réservation de l’excursion en bateau).

Puis en repartant de Gozo, nous avons fait une excursion sur l’île de Comino. Gros coup de cœur pour cet îlot de 3km². Un vrai petit coin de paradis à ne surtout pas manquer. Dépaysement garanti avec son lagon bleu aux eaux turquoises ! Un avant goût juste ici :

Je vous laisse aller voir l’article spécial sur Comino juste ici ⬇️:

Où dormir 🏠?

Côté hébergement, j’ai opté pour la ville de SLIEMA à l’ouest de la capitale (moins cher que la Valette). À noter : on rejoint facilement la Valette en ferry (depuis le port de Sliema) pour moins de 3 euros l’aller retour. Faire la traversée en fin de journée est un immanquable. Car La Valette se pare de ses plus belles couleurs et se transforme en une cité dorée sous les rayons du soleil. J’ai sélectionné trois adresses pour vous (voir sous la photo).

  • Sliema La Loggia DeLuxe Suites : 9/10
    Une superbe chambre d’hôtes dans une maison typique maltaise. Très abordable et avec cuisine équipée et espaces communs, patio. Arrêt de bus juste en face du logement. Bien situé à proximité du port de Sliema.
    📍39 Mrabat Street, SLM 1055 Sliema, Malta
  • Traditional Maltese Townhouse : 7,5/10
    Une chambre d’hôtes sympathique, plus simple. Mais bien situé à quelques mètres du port.
    📍9 Lawrenz, SLM 1410 Sliema, Malta
  • Azur Hotel ST Hotels : 8/10
    Hôtel très propre et bien situé sur le port à quelques mètres de l’embarcadère pour La Valette. Petit déjeuner copieux.
    📍50 Triq Belvedere, Il-Gżira, Malte

Où se restaurer à La Valette, Sliema, St Julian’s 🍴?

Honnêtement, je n’ai pas été emballée par les repas à Malte. Donc j’ai préféré vous sélectionner quatre bonnes adresses testées et approuvées.

  • 67 Kapitali (Artisan cafe & craft beer bar) :
    Excellent. Spécialités de ftira (sandwichs maltais) à tomber par terre. Les salades sont également très bonnes et copieuses ! J’y suis retournée une deuxième fois tellement c’était simple et bon à la fois.
    📍67 Old Bakery St, Valletta VLT 1427, Malte
  • Sotto Pizzeria Italiana :
    Très bonnes pizzas ! La pâte est bien fine et il y a beaucoup de choix. Sensible aux allergies alimentaires des clients.
    📍32 South St, Valletta, Malte
  • Manakis greek Taverna :
    Un restaurant grec typique. Possibilités de plats à partager, menus…etc Pitas, souvlakis, tzatziki, houmous…etc Terrasse agréable dans la baie de St Julian’s.
    📍Spinola Bay, St Julian’s, Malte
  • Hammett’s Gastro Bar :
    Resto concept : plats à partager. Leur dessert : cookie sandwich, une TUERIE.
    📍33, 34 Tigné Seafront, Tas-Sliema, Malte

Si vous passez quelques jours supplémentaires, je vous conseille de visiter les trois cités, accessibles en ferry depuis La Valette (embarcadère sous les Upper Barraca gardens). Puis si vous êtes véhiculés, aller randonner du côté des falaises de Dingli dans le sud. Explorer également le nord ouest de l’île.

Pour résumer mon séjour à Malte. De belles surprises notamment pour sa capitale La Valette, une ville surprenante et pleines de charmes avec ses influences britanniques, méditerranéennes… Coup de cœur pour Comino et son blue lagoon. L’archipel de Malte offre un bel éventail de découvertes pour tous publics. Idéal pour un long week-end en hors saison.

9 commentaires sur « 4 jours pour s’évader à Malte »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s